Voici plus de 7 semaines que j’ai mis au monde notre petite fille. Et pendant ma grossesse, j’ai, comme la majorité des femmes enceintes, tout fait pour éviter les vergetures et prendre soin de ma peau, et ce depuis le deuxième mois de grossesse. Crèmes, huiles, hydrolat, voici les soins pour le corps qui ont vraiment bien fonctionné sur moi.

Les soins anti-vergetures

Huile de Soin Prunelle de Dr Hauschka

Cette huile m’avait été recommandée par ma meilleure amie, qui l’avait utilisée pendant toute sa grossesse. Du coup, je me suis souvenue de ses paroles, et dès qu’il a fallu choisir un soin pour éviter les vergetures au niveau du ventre, je n’ai pas hésité une seule seconde à prendre cette huile.

Ce qui m’a d’abord plu dans l’huile de soin Prunelle, c’est le fait qu’elle se compose uniquement d’huiles et d’extraits naturels, à savoir d’huile de tournesol, d’extraits de fleur de prunelle et de feuille de bouleau, d’huile de jojoba, d’extrait de millepertuis et des huiles essentielles. Pas de conservateurs, pas de produits issus de la pétrochimie, bref que des éléments 100% naturels et c’est ce que je voulais absolument mettre sur mon ventre.

J’ai utilisé cette huile à partir du 2ème mois de grossesse jusqu’à 2 semaines post partum, à hauteur d’1 à 2 applications par jour (j’ai dû zapper d’en appliquer 1 ou 2 jours grand max, autant vous dire que j’ai été très assidue). Résultat : aucune vergeture sur le ventre, quelques marques très minimes au niveau de l’extrême bas-ventre (je les ai remarquées il y a seulement deux semaines). Alors bien évidemment, l’application quotidienne de l’huile a contribué fortement à réduire l’apparition de vergetures mais je pense que le fait d’éviter de se gratter le ventre (quand on le peut) et d’essayer de maîtriser la prise de poids ont leur rôle aussi.

Le prix de ce soin est assez élevé : 19,50€ les 75 ml, et plus le ventre grossit, plus le flacon diminue vite ! À ce jour, j’ai dû vider au moins 5 flacons, je vous laisse faire le calcul 😀 . Vous pouvez trouver cette huile dans les magasins bio et sur le site Mademoiselle-bio.com.

Soin Complet Spécial Vergetures de Clarins

Au début de ma grossesse, j’ai reçu de la part de Clarins le coffret maternité dans lequel se trouve un format full size Soin Complet Spécial Vergetures, un format full size de l’Huile Tonic, un format voyage du Baume Beauté Éclair, un mini Éclat Minute Embellisseur, un doudou et un livre sur la maternité. J’ai donc pu intégrer dans ma routine le soin anti-vergetures, que j’ai appliqué sur les fesses et les cuisses.

Ce que j’ai aimé dans ce soin, c’est l’absence de parfum. Les odeurs entêtantes en temps normal donnent parfois la nausée, alors je ne vous laisse pas imaginer ce que ça pourrait donner en étant enceinte ! Le produit pénètre vite et a une texture non grasse, ce qui permet de s’habiller de suite après application. Côté résultat, rien à redire : pas de nouvelles vergetures sur les zones citées, même si je n’ai pas appliqué le produit quotidiennement (et j’ai pris quand même des cuisses et des fesses).

Son prix est onéreux : 52€ le flacon de 200 ml, mais bon, c’est du Clarins, marque de luxe. Vous trouverez ce produit dans les parfumeries et sur le site de Clarins.

Les soins pour les jambes lourdes

Huile Tonic de Clarins

Autant être franc-jeu : j’ai utilisé cette huile non pas pour ses propriétés raffermissantes et anti-vergetures mais pour soulager nourrir et soulager mes jambes lourdes ! L’odeur fraîche et le côté tonique de l’huile m’ont clairement fait du bien. Je l’ai appliquée juste après la douche, sur peau encore humide.

C’est une huile que je connaissais déjà vu que je l’avais eu en petit format dans une édition de la Clarins Box. Aujourd’hui, je l’utilise encore de temps en temps, sur le ventre et sur les jambes.

Son prix de 54€ pour un flacon 100 ml peut s’avérer très coûteux mais vu la très petite quantité de produit qu’il faut pour l’appliquer sur les jambes, le ratio reste néanmoins correct et le flacon dure longtemps. Vous pourrez trouver le produit sur le site de Clarins et en parfumeries.

Hydrolat de vigne rouge de La Ferme de Saussac

Conseillé par mon amie Pauline, j’ai utilisé cet été l’hydrolat de vigne rouge, feuille connue pour être un bon tonique veineux. J’ai donc acheté chez Mademoiselle Biloba à Lille mon flacon d’hydrolat de vigne rouge que j’ai transversé dans un flacon spray. Il ne me restait plus qu’à vaporiser l’hydrolat sur mes jambes et à les frictionner légèrement et hop, le tour était joué !

Dans mes souvenirs, j’avais payé entre 4 et 6€ le flacon de 100 ml d’hydrolat de vigne rouge bio de la Ferme de Saussac.

Le soin hydratant

Baume AP+ Lipikar de La Roche Posay

J’ai une peau qui a tendance à faire de l’eczéma, et bien évidemment, pendant la grossesse, je n’y ai pas échappé. J’avais pu tester en échantillon le baume AP+ de la gamme Lipikar de La Roche Posay, et j’avais bien aimé son odeur neutre et son côté relipidant, anti-irritation et anti-grattage. Du coup, quand j’ai dû choisir un produit hydratant pour mettre sur mon eczéma, je n’ai pas hésité une seule seconde à prendre ce produit, composé à 20% de beurre de karité. La peau est souple et nourrie toute la journée, je l’ai vraiment bien aimé si bien que je l’ai déjà racheté deux fois (je l’applique en ce moment-même pour l’hiver).

Le bémol : il n’y a pas grand chose de naturel dans la composition de ce produit, qui est, rappelons-le, bourré d’ingrédients issus de la pétrochimie.

De mémoire, j’ai dû le payer une quinzaine d’euros le flacon-pompe de 400 ml en pharmacie.

Et vous, avez-vous ou avez-vous eu des essentiels de soins pendant votre grossesse ?

Partager l’article :