Clarins sort cette année une édition limitée de son Baume Embellisseur Lèvres en coloris Red 05.

Pourquoi une édition limitée du Baume Embellisseur Lèvres Clarins ?

1/ Au niveau du prix : 12€ au lieu 17,80€ habituellement.

2/ Au niveau du packaging : l’emballage a été dessiné par un enfant de 14 ans vivant à Hanoi et soutenu par l’association La Bonne Étoile, dont les présidentes sont Laeticia Hallyday et Hélène Darroze.

3/ Au niveau de son action : pour chaque Baume Embellisseur Lèvres Clarins acheté, 2€ sont reversés aux associations du Prix Clarins pour l’Enfance.

Où le trouver ? Sur le site Clarins.fr en cliquant ici, en parfumeries et en boutiques Clarins.

Qu’est-ce que le Prix Clarins pour l’Enfance ?

Depuis 1997, Clarins oeuvre auprès de 14 associations caritatives pour apporter de l’aide aux enfants dans le monde. Éducation, santé ou tout simplement soutien et aide, ces 14 associations sont actives en France, mais aussi partout dans le monde. Aujourd’hui, ce sont plus de 40 000 enfants qui ont été aidés rien qu’en France, et environ 5 millions d’euros qui ont été redistribués à ces associations.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Prix Clarins et les associations concernées, n’hésitez pas à cliquer sur ce lien.

Pourquoi j’en parle ?

Parce que je sais que certaines ne sont pas forcément prêtes à donner directement quelques euros à des associations. Mais au moins, en achetant un produit qui vous fera plaisir (ou qui fera plaisir à un proche), vous contribuerez à aider ces enfants qui en ont besoin.

J’en profite également pour vous dire que je participerai à la chaîne de solidarité lancée par Clarins sur Instagram appelée #CoeurSurLaMain qui commencera le 5 mars et qui se finira le 31 mars 2018. L’idée : pour chaque photo postée d’un coeur dessiné sur la main sur le réseau social et notée avec les hashtags #CoeurSurLaMain et #PrixClarins et en taguant @ClarinsFR, Clarins versera 1€ aux associations du Prix Clarins. Une autre bonne action et qui ne coûte rien !

Crédit photo : Clarins

Partager l’article :